Biographie

 

Mon enfance est parisienne. Issue d’une famille ashkénaze aux origines russes et polonaises. Cadeau de la vie, plutôt que les tourments de l’âme slave, mes parents me transmettent leur énergie vitale salvatrice et leur foi dans la beauté du monde.

Je m’oriente tôt vers des études de lettres ; depuis longtemps, Gérard de Nerval et Jacques Prévert murmurent à mon oreille. À mon piano, je joue Debussy et Satie, bercée par cette même poésie gracieuse qui traverse leurs oeuvres.

Les années passent, les enfants naissent, et je mêle une carrière dans les ressources humaines à mon activité de professeur de piano.

À la fin des années 1990, je m’installe en famille dans le Luberon ; après la beauté monumentale et minérale de Paris, je me laisse envelopper par celle vibrante d’une terre aux multiples ocres.

C’est au cours d’une mission professionnelle pour la manufacture de Baccarat que je découvre sans m’y attendre l’art du feu ; je vis un véritable coup de foudre devant le spectacle hypnotique des ouvriers créant leurs pièces.

                

Un accident me prive de mon piano, c’est désormais la céramique qui me servira de canal d’expression, et la terre – celle de ma région d’adoption – de support à mes recherches poétiques.

J’ai mené mon apprentissage en parallèle de mon activité professionnelle pendant plusieurs années, et je me consacre désormais entièrement à la céramique. Mes journées se passent dans mon atelier, entre tour et four, terres et émaux, à l’abri dans ma colline.

Fil directeur de ma vie, je reste guidée par la recherche des émotions poétiques qui naissent des formes et des couleurs, comme auparavant elles m’apparaissaient dans les notes du Clair de Lune.

Emmanuelle Stolar-Vélon